CFRNV

Club en fauteuil roulant du Nord-Vaudois

Sports en fauteuil roulant

Apprendre à se déplacer et manœuvrer le fauteuil roulant dans des endroits peu évidents peut s'avérer un exercice physique en soi. Cela dit, l'activité physique est crucial pour mener une vie saine et la pratique d'un sport favorise grandement l'autonomie et l'intégration. Les sports suivants sont pratiqués par les membres de notre club:

  • Plongée sous marine
  • Basket en fauteuil roulant
  • Handbike
  • Ski nautique
  • Tir
  • Curling au sein du CFRL
  • Ski

Organisée par le Club en Fauteuil Roulant du Nord Vaudois, avec le soutien de l’Association Suisse des Paraplégiques.

Adresse de la Salle :
Complexe sportif des Isles
Avenue des Trois-Lacs
1400 Yverdon-les-Bains

4 activités seront proposées :
- Basketball
- Badminton
- Boccia
- Tennis de table

Cette journée est ouverte à toute personne, qu'elle soit à mobilité réduite ou non.

Il y aura deux sessions de sport, soit une le matin de 10h à midi et une l'après-midi de 14h à 16h. La salle sera ouverte dès 9h30, avec la possibilité de boire un café ou une autre boisson, avec un croissant.

La Boccia ainsi que le tennis de table peuvent se jouer debout et sont accessibles aux personnes avec très peu de mobilité. Les personnes peuvent rester dans leurs chaises privées pour ces activités. Il y aura en permanence trois activités se déroulant en parallèle dans les trois salles de gym. Nous répartirons les groupes selon les disponibilités et les envies de chacun.

Si vous êtes accompagnés par un accompagnant, celui-ci doit également remplir un formulaire pour s'inscrire. Veuillez remplir un formulaire par personne présente, qu'elle pratique un sport ou non.

Des chaises de sport manuelles seront à dispositions pour le basket et pour le badminton. Pour ces deux activités, il est nécessaire d'avoir une bonne coordination et motricité au niveau du haut du corps. Ces deux sports se pratiquent exclusivement en fauteuil roulant.

En fin de journée, pour les plus motivés, il y aura encore un mini-tournoi de Kinball.

Un repas est organisé sur place à 12h00, veuillez indiquer si vous souhaitez y participer.

Coûts :
- La participation à la journée ainsi qu'au repas est gratuite pour les membres du CFRNV ainsi qu'à l'équipe d'organisation.

Pour toutes les autres personnes :
- Participation aux activités ainsi qu'au repas : CHF 30.-
- Participation aux activités sans le repas : CHF 10.-
- Participation au repas sans les activités : CHF 20.-

La journée se déroule dans une salle de gym, elle a donc lieu par tous les temps. Des douches de plain-pied avec chaises en plastique seront à disposition.

Chaque participant est tenu d'être assuré de manière personnelle pour tout accident survenant lors de cette journée. L'organisation ne pourra en aucun cas être tenue responsable, sauf faute grave de sa part.

Le paiement se fera sur place.

Pour tous renseignements : Roger Baumann - 076 318 16 59

En espérant vous voir nombreux lors de cette journée, nous vous présentons nos plus cordiales salutations.

Le comité du CFRNV

Cliquez ici pour accéder au formulaire d'inscription en ligne

Tir sportif – Aux portes des cadres nationaux, le Ransignolet Jean-François Nicolet rêve de participer aux prochains Jeux paralympiques d’été, au Japon. Rencontre.

C’est comme si le temps avait donné rendez-vous à Jean- François Nicolet. La date de la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques de Tokyo 2020 coïncidera avec le jour du 55e anniversaire du tireur handisport établi à Rances. «J’ai toujours été un compétiteur, quelqu’un qui a envie d’aller de l’avant», souligne celui qui, il y a bientôt 17 ans, a vu sa vie basculer (lire encadré).

Au stand de tir de Corcelles-près-Concise, où il s’entraîne au tir à 10m -il s’exerce à Baulmes à 50m, ainsi qu’en Suisse allemande avec l’équipe nationale-, Jean-François Nicolet pratique en toute autonomie, bien équipé de la tête à la chaise. En début d’année, il a remporté le titre de champion de Suisse à 10m.

Un plan de travail

La première impression ne trompe pas. Au stand, le Nord-Vaudois est dans son élément, décontracté et volontiers badin. S’il a repris le tir, qu’il pratiquait dans sa jeunesse, après son accident, l’idée d’en faire sérieusement lui est venue en fouillant sur internet. «En fait, j’ai croché après avoir participé à l’Abbaye de Rances, raconte-t-il. D’une simple envie de faire quelque chose, c’en est devenu un besoin.»

Jean-François Nicolet s’est aussi rappelé aux bons souvenirs des «JO des pompiers» auxquels il avait participé, en 1989, à Varsovie. Et comme le bonhomme a besoin de buts pour avancer, il a décidé qu’il mettrait tout en oeuvre pour pouvoir se rendre aux Paralympiques, en 2020. A l’entraînement, il a déjà réussi les minima qu’il devra faire en compétition pour intégrer les cadres nationaux, dont les avantages l’aideront à parvenir à ses fins. L’an dernier à Hanovre, pour la première fois en lice à l’international, il a pu se mesurer aux meilleurs spécialistes, se frottant à la majorité des tireurs qui s’étaient rendus à Rio. «En discutant beaucoup et en observant, j’ai pu mettre en place mon plan de travail, dévoile celui qui se dit très curieux. Je souhaite atteindre les limites pour les Jeux en mai 2019 au plus tard.»

Afin de matérialiser son rêve, Jean-François Nicolet assure qu’il va travailler fort. Il a un rendez-vous à ne pas manquer.

Repas de soutien

Afin de mettre toutes les chances de son côté dans sa campagne pour les Jeux paralympiques, Jean-François Nicolet pourra compter sur les bénéfices d’un repas de soutien organisé le vendredi 31 mars prochain au Casino d’Orbe. Infos et inscriptions (80 fr.): www.jfnicolet.ch.

La respiration pour maîtriser les douleurs

Accidenté durant l’été 2000, lors d’un exercice de pompiers aux falaises de Saint-Loup, Jean- François Nicolet est paraplégique incomplet. Si, appuyé, il est capable de tenir debout, il souffre, corollaire du trait partiel de son handicap, de fortes douleurs constantes dans le bas du corps.

Ceux qui le connaissent bien soulignent unanimement que le fort caractère du personnage lui a permis de surmonter les épreuves endurées. «Le plus dur est de se pardonner à soi-même, concède l’ancien chef d’équipe de la voirie d’Orbe. Cela dit, mon accident m’a permis de réaliser des choses que je n’aurais certainement pas faites, ainsi que de mieux profiter de mes gamins.»

Après avoir essayé différents sports, il s’est rendu compte que le tir constituait la seule discipline grâce à laquelle il parvient à contenir ses douleurs. «Par la concentration, la respiration et la méditation, je me sors de mon handicap», explique celui qui, à l’aube de ses 50 ans, est parti dans le Jura pour une «retraite spirituelle» accompagnée. C’est durant cette période qu’il a appris l’écoute de soi et la maîtrise de sa respiration. «J’ai été coupé du monde durant dix jours, sans moyen de communication, au coeur de la nature. Ma femme se demandait si j’allais entrer dans une secte», raconte-t-il. L’entreprise a été bénéfique. Elle lui a permis de mieux appréhender son corps et son esprit : «J’y ai même réussi à monter, seul, une centaine de marches d’escalier.»

Désormais, avant d’aller tirer, Jean-François Nicolet médite. Dans sa bulle, il en oublie la douleur et les bruits alentours. Dans un but : celui de mettre dans le mille, direction Tokyo.

Manuel Gremion

USLY Membre méritant 2015

Mercredi 23 mars, notre équipe de basket a eu l'honneur de recevoir le titre de membre méritant de la part de l'Union de sociétés locales d'Yverdon pour son titre de champion de LNB lor de la saison 2014-2015.

USLY Membre méritant 2015

La brochure publié par l'ASP s’adresse à toutes les personnes en fauteuil roulant qui pratiquent un sport pour préserver leur santé et qui tiennent à conserver aussi longtemps que possible un bon fonctionnement des épaules. Chez les personnes en fauteuil roulant, l’épaule est la partie du corps qui est la plus sollicitée dans la vie quotidienne et durant les activités sportives. Afin d’éviter le plus possible des sollicitations excessives et des phénomènes d’usure, les articulations des épaules doivent être bien centrées et l’équilibre musculaire doit être assuré. Vous trouverez dans ci-dessous une série d'exercice pour renforcer vos épaules.

L'association Swiss Disabled Sailing propose en individuel ou en groupe, d'embarquer à Prangins pour la découverte de la voile dans des bateaux adaptés.

Swiss Disabled Sailing nous aide à embarquer en fonction de notre handicap en assurant un accompagnant rassurant et professionnel pour nous permettre de profiter au maximum du plaisir de barrer comme un vrai marin. Pour les personnes intéressées merci de nous contacter à l'adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscription

Recevoir et s'inscrire aux manifestations du club par e-mail

En vous abonnant à cette liste de distribution, vous recevrez les annonces de manifestations culturelles et sportives exclusivement par courrier électronique